Ma Naissance

Je m'appelle Mathieu. Je suis né à 33 semaines et 3 jours. Je pesais 1.4 kg. J'avais un retard de croissance intra utérin. Je suis le jumeau de Emma. Elle, elle pesait 2.1 kgs à la naissance. Elle n'a pas eu de séquelles.

 

Maman a eu des contractions un soir, à la 29éme semaine. Papa et elle revenait vers 22h du cours de préparation à l'accouchement. Ils y avaient bien rigolé, trop ?? Maman a tél à la sage femme qui venait de leur faire le cours pour lui dire qu'elle avait des contractions. La sage femme a dit à maman de prendre des spasfons. Ce que maman a fait. 

Mais à minuit maman a dit à papa qu'elle ne pouvait pas se coucher comme ça. Ca ne s'arrêtait pas. Alors elle a pris quelques affaires et direction l'hôpital de St Etienne, le CHU. 

Elle a été prise aussitôt. Une interne lui a fait une écho mais elle n'arrivait même pas à voir qu'il y avait 2 bébés !! 

Puis elle lui a fait passer quelque chose dans les veines pour arrêter les contractions mais ça ne s'arrêtait pas. Mais ce n'était pas non plus des contractions qui déclenchent l'accouchement car le col était bien fermé.

 

Ils lui ont donné une chambre. Elle y est resté jusqu'à notre naissance. Elle y a donc passée Noël toute seule, le jour de l'an, le 1er jour des soldes !!!!!! ça, ça allait se payer ;)

 

Aubout de quelques jours d'hôpital, un interne lui a fait une autre écho et a détecté un problème. Il est allé chercher la chef de service sans dire ce qu'il avait vu à maman qui est restée à cogiter toute seule, les pieds dans les étriers.

La chef de service a refait les mesures et lui a annoncé "le bébé 1 a un fémur trop petit. Il doit être trisomique. Qu'est-ce que vous voulez faire ?". Comment ça ce qu'elle voulait faire ? elle en était à 6 mois de grossesse ! et le bébé 2 alors ? Maman a dit qu'elle ne faisait rien du tout. Il a été décidé après plusieurs échos tous les jours que l'accouchement serait déclenché le 14 janvier car bébé 1 ne prenait plus de poids. Il y avait un problème. Maman et papa ne s'en inquiétaient pas plus que ça.

 

Tous les jours quelqu'un passe voir maman pour lui dire de ne pas accoucher aujourd'hui car il n'y a pas de place pour les bébés. Ils seraient obligés de les envoyer à Marseille, ou à Lyon ou ailleurs. Ils peuvent même, en fonction des places, en envoyer un à Lyon et l'autre à Marseille. Tous les jours j'hallucine !!! 

 

Maman raconte la suite :

 

Mardi 13 janvier, midi. L'infirmière m'installe le monitoring sur le ventre comme elle le fait 3 fois par jour pour surveiller Mathieu. J'attends qu'elle ressorte pour tél à Cyril qui est à 80 kms, à Ambert où il vient de reprendre qques mois auparavant une affaire. Il est en train de s'installer à table. Je lui dit que tout va bien, que je regarde la télé, que j'ai super faim et que je me demande ce qu'elle fait celle qui apporte à manger. On raccroche.

Je regarde alors le monitoring et tout à coup, je le vois faire des bonds chaque fois que j'ai une contraction (elles ne m'ont plus jamais quitté depuis mon arrivée). J'essaie de changer de positionnement car je me dis que la contraction doit appuyer sur bébé 1. Mais rien n'y fait. J'appelle l'infirmière. J'attends. Puis elle arrive. Je lui montre le monitoring. Elle me dit "il fallait m'appeler !" "heu, c'est ce que je viens de faire en fait !". "Je vais chercher le chirurgien". Le chir arrive en tenue de chir qui était en train d'opérer. Il regarde les résultats du monitoring et déclare "césarienne en urgence".

"hein, quoi ?!". C'est la flippe totale !!! Plein de monde arrive dans ma chambre : "laissez-vous faire Madame". Ok. "j'appelle mon mari". Je rappelle donc Cyril et je lui explique la situation mais il ne me croit pas, il croit que je blague. "Non, je ne plaisante pas, amène toi, je vais accoucher tout de suite." et lui "ah non, je m'étais préparé à manger". Grrrrr...

 

On m'emmène en salle d'opération. Il est 12h45. J'ai super froid et super peur. Je tremble comme une feuille. Je suis à poil dans une pièce glaciale avec juste la blouse. Je dis "je tremble". On me répond "c'est pas grave".

 

"je vais vous faire une péridurale pour vous endormir le ventre, laissez-vous faire, penchez vous comme-ci, comme-ça...". Puis c'est le début. Tout à coup, je sens le scalpel qui coupe ma peau. Ah la vache !!! Je dis à l'anesthésiste que je vais tomber dans les pommes. Il change son réglage. Je sens encore le scalpel de l'autre côté cette fois, super, c'est la jeune interne qui me coupe, celle qui n'a jamais réussi à voir le 2éme bébé. Puis je sens qu'on m'écarte la peau du ventre comme un malade, je sens qu'on y mets de la force puis je sens des mains dans mon ventre. J'hallucine complet. Je n'ai aucune douleur mais je sens tout, c'est dingue comme sensation. Tout -à-coup j'ai l'impression qu'on m'arracher tous les boyaux. On sort ce que j'ai dans le ventre. Quel drôle d'effet !! et on me dis "il va bien" puis on me pose Mathieu 2 secondes sur l'épaule droite. Je lui dis bonjour et je lui fais un bisou et on l'emmène. "On sort le 2éme". C'est la jeune qui s'y colle. Je vois un gros tube rempli de sang posé par terre. C'est mon sang ?? je dis à l'anesthésiste que je vais vomir. Il change son réglage de produits anesthésiants. Ca va mieux. 

On m'arrache de nouveau les tripes et on me pose ma petite chérie toute jolie sur l'épaule droite. Je lui dis bonjour et je lui fais un bisou. Je ne le sais pas encore mais je ne les reverrai que 24 heures plus tard.

C'est fini. On me triture encore l'intérieur du ventre puis on me recoud. Le bonheur cette sensation.

 

 

Puis je vais en salle de réveil. Cyril arrive peu après. Il a vu les bébés dans le couloir, tous les 2 dans la même couveuse.

On nous amène une feuille à remplir pour les prénoms. Je dis à Cyril que c'est moi qui choisis les 2ème et 3ème prénom après ce que je viens de vivre, je mérite au moins ça !! Du coup, je donne aux enfants les noms du chirurgien, de la sage femme et de la pédiatre : François, Maud et Karen. Cyril hallucine complet ! Il voulait appeller Emma Lulu en 2ème prénom (en hommage à sa grand mère). C'est NIET !

 

 

 



Réagir


CAPTCHA